Dans la chaleur de l’ennui

Lors de ces dernières vacances scolaires, je viens de traverser la France par deux fois (1) et, bien sûr, j’ai beaucoup écouté la radio. J’en tire deux constatations qui vont encore me rapporter tout plein de copains dans le métier. Je ne suis plus à ça près, hein ! Le monde de la radio est désormais tombé dans un conformisme affligeant. D’un bout à l’autre de la France, j’ai entendu la même radio, en fait. La même ! D’abord, et ça j’en ai déjà parlé quand je sévissais dans les colonnes de La Lettre Pro de la Radio, il y a les habillages. Le drame. Il se trouve que j’ai quelques zamifèssbouq…