La Comédie du Pouvoir

Alors que certains signes inquiétants se font jour dans cette station (comme l’éviction récente de Michel Onfray dont l’université populaire fournissait quand même une excellente – même si discutable – heure de programme pour la grille l’été, après ses attaques contre notre monarque actuel), France Culture continue de diffuser de ces petites perles qui, volontairement ou non, en font sans doute la radio la plus révolutionnaire de cette fin de décennie.

Qu’on écoute l’état de l’hôpital public, dans la voix des soignants des services d’urgence, des « urgentistes sous tension », et on ne pourra qu’insulter les médias qui ont fait d’une ancienne Ministre de la Santé de sinistre mémoire la nouvelle bonne copine rigolote… C’était dans « Les Pieds sur Terre« …

Et, au moment où un gouvernement déserté par des crapules de niveau 1 reste vacant à la recherche de seconds couteaux aux ordres, il est particulièrement plaisant de se plonger dans l’écoute des différentes saisons d’un feuilleton qui s’amuse dans les coulisses de ce pouvoir de plus en plus ridicule et délétère.

Yaël Mandelbaum Alain Rimoux (Président de la République) Hervé Pierre (Premier Ministre)• Crédits : Radio France

« 57 rue de Varenne » nous fait suivre depuis plusieurs saisons les aventures des locataires successifs des lieux (l’Hôtel Matignon) avec de savoureux portraits de premiers ministres divers. Ecrit par François Pérache, un ancien du sérail politique passé chez les saltimbanques, réalisé avec humour et second degré par le talentueux Cédric Aussir, c’est un festival de personnages à clé et de situations tellement rocambolesques qu’elles en sont totalement crédibles. Ainsi ce traitre de ministre de l’intérieur, au patronyme espagnol, qui œuvre dans l’ombre pour remplacer un premier ministre fatigué est un parfait fils naturel de Valls et Sarko. Je vous laisse reconnaître les autres… Peut-être n’aurions-nous pas les mêmes lectures. (1)

Et si ce feuilleton est une œuvre de politique-fiction (et non de science-fiction, l’auteur ne cherchant pas à deviner l’avenir), il trouve parfois, dans la pantomime pitoyable à laquelle se livrent ses protagonistes, des résonances troublantes dans l’actualité.

Ecoutez, en partant du premier épisode, pendant que c’est encore disponible sur le site de France Culture.

Je vous préviens : c’est addictif !

 

_____

(1) Je vous recommande au passage le personnage du Général Michaka dont l’homonymie avec un auteur de la même chaîne ne tient surement pas du hasard puisqu’il a écrit ou adapté les chefs-d’œuvre radiophoniques réalisés par le même Cédric Aussir que sont Dracula, Au Cœur des Ténèbres et 20 000 Lieues sous les mers, entre autres.

print

Comments are closed.