Invention, audace, tout ça…

Quelques réflexions sur la webradio… On le savait depuis un certain temps, ça frémissait doucement sans se décider à prendre. Cette fois, il semblerait que le mouvement prenne enfin, le web est en train de devenir notre nouveau terrain de jeu, à nous autres indécrottables radioteurs. Comme dans les années 80 quand nous avons démontré que la FM allait supplanter l’AM pendant que celles qui ont tout racheté ensuite avec gourmandises restaient dans leur tour d’ivoire du 8è arrondissement (je parle d’Europe 1 et RTL qui n’ont pas tout de suite été, loin s’en faut, de l’aventure). Musicales, thématiques, voire dites « de niche », les nouvelles radios s’expriment sur un espace qui ne…

Excusez-moi de vous déranger !

Récemment, là, j’ai taillé la route. Tout seul, dans ma voiture, j’ai pris l’autoroute un soir de semaine, après le dîner, pour aller faire un tour dans l’Est. La nuit tombait. De loin en loin, de petites nappes de brouillard obligeaient à lever le pied. La visibilité était ce qu’elle est en général sur les autoroutes françaises dont l’éclairage a fait leur célébrité en Europe. La radio était allumée et j’avais besoin de compagnie. Sur France Culture, j’ai découvert « La Dispute« . Des tas de gens très érudits étaient allés ensemble voir un opéra à la Bastille et rivalisaient de bons mots pour gloser sur le lieu (« Il vaudrait mieux le transformer en…

Déplaçons le débat

C’est vachement mieux que Dallas, le feuilleton sanglant dont on nous menace d’un retour prochain (sponsorisé par les couches Confiance ou Vivolta, on ne sait pas encore…). Avec tous les rebondissements qui vont bien, les coups fourrés, les traitres, les profiteurs, les malhonnêtes, les amateurs de combinazione qui se prennent le retour de baton en pleine tronche, etc… Ce feuilleton, c’est bien sûr celui de la RNT, saga palpitante mais qui, arrivée à la saison 3, commence, il faut bien l’admettre, à lasser. Alors, on continue à le suivre, un peu comme les dernières saisons d’Urgence, tout en sachant qu’on va nous refaire les mêmes coups scénaristiques, même si les protagonistes vont de…

Video (toujours pas) killed the radio star…

C’était la nouvelle de la semaine : la RNT débarque à Lyon, on va voir ce qu’on va voir et rugir de plaisir (je sais, désolé). Annoncée sur le Net, reprise sur Facebook, renvoyant sur un site magnifique tellement officiel qu’il est créé par un marchand de ce matériel dont personne n’a que foutre… Bref. Que ne nous a-t-on seriné sur les bienfaits de la RNT à la française (comme d’habitude, tout est dans ce « à la française » !) !? Qu’on allait avoir des données associées ! – Des quoi ?– Des données associés, lamentable béotien !– Ca sert à quoi vu qu’on interdit le RDS défilant ?– Cuistre anti-progrès ! Ca…

La Radio de la Mer, Histoire d’un rendez-vous manqué

Depuis des semaines, des messages plus ou moins fielleux fleurissent sur une libre-antenne réservée aux « professionnels de la profession ». On y a même publié récemment comme une participation de ma part à un « forum sur les radios en Bretagne » (sic) ce qui était en fait une réponse envoyée à un auditeur, apparemment bidon. Pour quelle raison une aussi petite radio déchaîne-t-elle autant les passions? Voila une question à laquelle je n’ai pas la réponse (en un mois, cet article a déjà été lu plus de 80 fois). Mais, pour répondre à ceux qui se posent de bonne foi (les autres peuvent passer leur chemin) la question de l’absence de programme depuis début…

Médias sociaux et enfumage moderne ?

Et si les « médias sociaux » étaient la couillonnade de ce début de millénaire ? J’ai un peu du mal à faire le total des nouveaux sites dits tour à tour de Web 2.0 ou « médias sociaux » sur lesquels on nous propose de nous inscrire. Si on les répartit en deux grossières catégories, il y aurait les médias « socialisants » et les médias sociaux « professionnalisants ». J’entends par là que les premiers auraient pour simple but de créer une communauté personnelle plus ou moins virtuelles : de trombi.com à copainsdavant (site auquel appartient surement JL Delarue, comme copain… Davant !) en passant évidemment par Facebook (encore que FB transcende les genres et dépasse mes grossières…

1 franchise et 1 ordi = n’importe quoi…

Quand on entend c’qu’on entend, on s’dit qu’on a raison d’penser c’qu’on pense… En Martinique, il y a, quelque part, un ordinateur qui se prend pour une radio. Ca s’appelle Nostalgie Martinique et ça diffuse de la musique locale : zouk, zouk love, biguine, reggae, etc… Le tout, avec strictement le même habillage que sur Nosta en métropole. Je vous laisse imaginer comme ça colle bien avec la programmation locale (dont on peine d’ailleurs à trouver la logique) ! Voila qui, au delà de l’évident n’importe quoi, pose bien le problème récurrent des marques et franchises. Après le pitoyable épisode du changement de nom d’Europe 2 qui a tant fait hurler mes…

De la concurrence en matière de radios

Fin novembre dernier, les radios du GIE des Indépendants, des radios commerciales, donc, locales souvent, régionales la plupart du temps, se réunissaient pour travailler (un peu) et faire la fête (surtout) sous le soleil de Marrakech. Dans une ambiance extrêmement sympathique et bon enfant, autour de force thés à menthe, se sont entretenus de façon très courtoise des gens venus de tout le territoire métropolitain et qui, depuis plusieurs dizaines d’années pour certains, gagnent leur vie en faisant de la radio, sans scandale, sans polémique dans la libre-antenne de Radioactu, sans piquer les vieilles gloires défraichies de la télé ou des débiles tombés d’une télé-réalité faisandée. Des professionnels, donc, des vrais, des…

Autoprogrammation et inventivité…

Mardi 19 octobre, 17h15-18h30 Programmer sa propre radio : quel avenir ? Il existe plusieurs manières de créer sa propre radio et de la diffuser sur l’IP. Existe-t-il un auditoire suffisant pour ce genre de pratique ? Existe-t-il un modèle économique pour les meilleures autos-programmateurs ? Quels sont les outils existants pour programmer une radio aujourd’hui ? Quelles sont les règles et ces règles évoluent-elles avec les avancées technologiques ? Ce débat réunira des créateurs, des éditeurs de logiciels et des professionnels de la programmation musicale. Débat (passionnant, évidemment !) ce mardi après-midi au salon Le Radio. Etaient présents des représentants de Radionomy (Valérian Meunier et Alice Girard), de Saooti (Laurent Hué)…

La Radio de la Mer, le vent en poupe…

Résumé des épisodes précédents (et de ce que j’en sais) : Projet rêvé par Daniel Hamelin, animateur de France Inter. Oui, rappelez-vous, cette voix haut placée, cet humour bon-enfant, les « qui colle qui ? » des petits matins du week-end. Daniel faisait partie des anchormen du matin (même si le mot n’était pas encore employé en France), comme mes maîtres Jean-Pierre Imbach et Maurice Favières. Mais Daniel Hamelin fut aussi à ma connaissance le premier professionnel de la future Radio France à travailler sur les radios locales du service public (qu’on n’appelait pas encore France Bleu). Il a développé ce projet avec diverses personnes dont Jean-Michel Brosseau qui en sera le porteur jusque…

Page 2 of 2«12