Si je sais encore compter…

Parce que je vois commencer à fleurir les communiqués vainqueurs sur cette importante vague de sondage de rentrée (1), amusons-nous à y jeter un coup d’œil rapide avant de décortiquer les vrais chiffres publics…                             Et évidemment !   C’est bon, on s’en tient là ? Parce qu’en fait, sur cette dernière vague, effectivement M Radio a gagné, sortant de la zone maudite du premier point, Nosta et France Culture ont vraiment fait la différence. Picétou, ou presque. RTL marque le pas mais peut s’en tamponner : elle reste largement devant, on va resserrer quelques boulons et on peut…

Je peux pas, j’ai piscine

On a beau avoir, comme disait Coluche « un avis sur tout et surtout des avis« , il y a vraiment des fois où on préfèrerait avoir tort ! En ce qui me concerne, ça m’est arrivé un paquet de fois et ça m’arrivera encore, du moins tant que je continuerai à m’intéresser à notre média. Je me souviens d’une dame charmante, qui cotoyait tonton Jean-Paul quand on lançait une nouvelle radio sur Paris et qui m’a dit « on va l’appeler Chérie FM ». Je n’y ai pas cru. Takaoir… L’an dernier, j’avais franchement cru que Patrick Cohen pouvait relancer cette matinale… J’en ai d’autres mais je vais essayer de garder encore un peu de…

La Comédie du Pouvoir

Alors que certains signes inquiétants se font jour dans cette station (comme l’éviction récente de Michel Onfray dont l’université populaire fournissait quand même une excellente – même si discutable – heure de programme pour la grille l’été, après ses attaques contre notre monarque actuel), France Culture continue de diffuser de ces petites perles qui, volontairement ou non, en font sans doute la radio la plus révolutionnaire de cette fin de décennie. Qu’on écoute l’état de l’hôpital public, dans la voix des soignants des services d’urgence, des « urgentistes sous tension », et on ne pourra qu’insulter les médias qui ont fait d’une ancienne Ministre de la Santé de sinistre mémoire la nouvelle bonne copine…

Bagarres de bac à sable

Voilà qui va encore élever le débat… Comme on pouvait le craindre, le déménagement de RTL dans les murs de M6, nouveau propriétaire, marque le début d’une nouvelle ère pour cette belle maison… On passera sur les images aperçues des nouveaux studios dont on veut bien penser qu’ils sont techniquement aboutis mais que certains ont déjà qualifiés de blocs opératoires et sur la concomitance de la renégociation de Julien Courbet (qu’on croyait intouchable au vu de ses sondages) avec son départ de C8 vers une chaîne du groupe M6. On ne s’arrêtera pas sur l’impossibilité pour Yves Calvi de recevoir dans sa matinale un journaliste de TF1, on s’en est déjà remis….

Dans la chaleur de l’ennui

Lors de ces dernières vacances scolaires, je viens de traverser la France par deux fois (1) et, bien sûr, j’ai beaucoup écouté la radio. J’en tire deux constatations qui vont encore me rapporter tout plein de copains dans le métier. Je ne suis plus à ça près, hein ! Le monde de la radio est désormais tombé dans un conformisme affligeant. D’un bout à l’autre de la France, j’ai entendu la même radio, en fait. La même ! D’abord, et ça j’en ai déjà parlé quand je sévissais dans les colonnes de La Lettre Pro de la Radio, il y a les habillages. Le drame. Il se trouve que j’ai quelques zamifèssbouq…

Et le public, il est où le public ?

Alors il paraît que les tauliers d’Europe 1 ne comprennent vraiment pas pourquoi leurs auditeurs se barrent ou dépriment à tour de bras… Mais est-ce qu’ils écoutent leur antenne ? Vraiment ? Parce que rien que dans cet exemple, ils ont une bonne partie des réponses ! C’est un cas d’école faramineux ! D’ailleurs comment des mecs aussi talentueux que Guillon et Thouroude (oui, le Before était à mon sens un beau concept avec un vrai anchorman !) ont pu à ce point se vautrer dans l’entre-soi et le private joke ? Enfin quoi les gars ? Les basiques, vous en faîtes quoi ? Être fédérateur vs excluant, tout ça ? Si…

Radio, les fondamentaux, encore et toujours

Passer d’une radio B à une radio A à deux semaines d’intervalle, intervenir sur deux territoires et deux cultures d’entreprises différents, et pourtant… Pourtant vérifier que les fondamentaux restent les mêmes. Car dans les deux cas, il s’agit (pour des raisons évidemment différentes) de toucher, fidéliser, divertir, fédérer, un maximum d’auditeurs dans un minimum de temps. Passant, en fin d’année 2017, de Sweet FM à CFM, du Mans à Rodez, j’ai pourtant travaillé le même matériau : l’auditeur et ce via la pratique des gens d’antenne. Animateurs, chroniqueurs, coordinateurs d’antenne, journalistes… Que dit-on ? A qui, comment, quand et pourquoi ? Imaginer ce que nos auditeurs ne savent pas encore ce qu’ils…

Bonapétissivouzettezatable…

On a déjà pas mal évoqué, ici, dans mes Speed Consulting de La Lettre Pro, dans divers autres articles publiés ici ou là, ces mots et ces tons si particuliers qui n’appartiennent qu’à nos médias, en aucun cas au monde réel. Ainsi on a pas mal glosé sur le ton M6, aussi surnommé « soudain, c’est le drame… », mais pas encore assez, me semble-t-il, sur nos propres travers. Paille, poutre, etc… Depuis plus de 35 ans que je sévis dans ce métier, j’ai eu la chance de beaucoup écouter, parfois de croiser quelques vraies pointures, quelques-uns de ces grands que nous admirons tous, qui nous ont donné envie de faire ce métier, ces…

Madame Irma et les Ondes

Le récent traitement radiophonique du passage d’Irma sur les (désormais tristement célèbres) « îles du Nord » m’inspire quelques réflexions autour de notre métier et notre pratique. Aucune leçon donnée dans les lignes qui suivent, juste quelques réflexions pour nourrir la réflexion.. Nous le savons : c’est une vieille obligation de tout service radiophonique que de se mettre au service de la population en cas de danger. La légende guadeloupéenne raconte (1) que c’est grâce à la complicité du cyclone Hugo, qui fit quelques dégâts sur l’île papillon en 1989, que RCI prit définitivement l’avantage sur Radio Guadeloupe (RFO, radio de service public, devenue depuis Guadeloupe 1ère… mais première uniquement dans l’appellation). Parce que…

Cherie Fm

Chérie chérie

Il y a bien longtemps, j’ai entendu le directeur des programmes (de l’époque) de Chérie FM dire texto : « les filles à l’antenne font fuir les nanas et n’attirent pas les mecs. » Cette sentence implacable (qui s’appuyait sur une statistique tout à fait personnelle, je pense), prononcée par un type qui devait quand même avoir quelques qualités puisqu’il m’avait embauché, va enfin être confrontée à la réalité en cette rentrée 2017. En effet, Chérie (ex-FM, radio que j’ai beaucoup aimée, sur le morning mais surtout sur le drive il y a… Bref, passons) fait le pari d’une vraie révolution en mettant à l’antenne UNE animatRICE, accompagnée d’un homme. Oui, c’est inouï, incroyable…

Bientôt le Vingtième Siècle, soyons prêt !

Oui, j’admets : ce titre ressemble au statut d’un des fameux comptes Facebook de mauvais camarades qui parodient certains de mes confrères. Pourtant… Dans la deuxième moitié des années 90, j’ai profité d’une des nombreuses périodes de ma carrière où mes envies ne coïncidaient que modérément avec celles des directeurs des programmes, pour refaire les peintures d’une ou deux pièces de ma maison de campagne (celle que j’avais acheté quand un autre directeur des programmes, nourri de culture américaine, avait cru pouvoir me débarquer du jour au lendemain parce que ma binette ne lui revenait pas, ce qui se comprend, mais a un prix, tout de même). Et, durant ces moments de…

La Maladie de Sachs, Martin Winckler adapté sur France Culture

Parce que je suis quand même beau joueur, je vais une nouvelle fois louer les qualités d’une station dont l’actuelle directrice des programmes refuse seulement d’accuser réception d’un seul de mes mails. Mais là n’est point la question, mais bien à la qualité des intervenants qu’on peut y croiser. Martin Winckler est un être humain peu ordinaire. Médecin, humaniste, romancier, blogueur, il écrit parfois des merveilles. Auteur polémique, il n’est pas particulièrement populaire au sein du Conseil de l’Ordre, quand il rappelle qu’un médecin n’est pas tout puissant, qu’il n’a pas tous les droits sur ses patients, notamment sur le corps des femmes. Voir à ce sujet son dernier bouquin « Les brutes…

Bonjour les Dinosaures !

« La Radio, c’est le truc des parents qu’on écoute dans la voiture, et ça fait pas envie… » Ingrid, étudiante, 24 ans. Voilà, c’est clair, net et sans appel. Elle a 24 ans, a fait des études techniques poussées (un BTS super pointu auquel je ne comprends que pouic), elle est geek, sait utiliser tablette, smartphone, ordis, logiciels, etc… Et elle n’écoute jamais la radio. Attention : je n’ai pas dit « elle n’écoute plus la radio », j’ai dit « elle n’écoute jamais« . Jamais, comme pas du tout. Jamais, comme jamais de la life. Jamais, comme c’est quoi ce truc ? Il y a plus de 10 ans, dans une des rencontres du Salon de…

Non à la radio redondante

Alors bon, c’est entendu, d’accord, nos radios doivent être en phase avec leurs auditeurs. C’est la moindre des choses. Ainsi, des années 60 aux années 90, les périodes de grand rush estival nous ont permis de mettre à l’antenne des opérations spéciales dédiées, des « autocollants Europe 1 » aux radio-guidages de toutes sortes. Puis, les habitudes d’écoute ont évolué et on a vu apparaître les radios d’autoroute dont on peut espérer un traitement plus immédiat et déconcentré de l’info, et finalement, les applications diverses et variées qui, de Sytadin à Waze en passant par Google Maps, Navigator, j’en passe et des moins bonnes, permettent de réfléchir intelligemment son parcours, et de l’infléchir en…

France Culture : un été 2016 décevant

J’ai dit plusieurs fois ici le plaisir que j’avais depuis quelques années à sentir un vrai renouveau de France Culture. La grille d’été, elle aussi, apportait chaque année son lot de petites pépites : des conférences de Michel Onfray (qu’il est désormais de bon goût de mettre plus bas que terre au lieu d’utiliser ses réflexions parmi tant d’autres pour former la sienne propre) aux thématiques des matinées d’été (autour de Woody Allen, Marilyn, Marlène Dietrich), des redif’ de documentaires, les vacances se prêtaient bien à la (re-)découverte des programmes intelligents de l’antenne. Cette année avait commencé très fort avec la diffusion en direct d’un de ces magnifiques concerts-fictions que nous offrent…

Mes nuits au JP

Certains ayant jugé bon d’exhumer cette archive sur Facebook, et d’autres (certainement encore plus pervers) l’ayant liké, j’ai pensé qu’elle méritait quelques explications car elle a une histoire amusante et, finalement, plutôt rare dans notre métier, puisqu’il se trouve que j’ai utilisé ce studio sur deux antennes différentes. Donc, 3 précisions : 1. D’abord, je n’assume pas du tout la chemise, donc ça c’est fait et inutile de rigoler là-dessus. 2. Je n’assume pas non plus la tronche de lou ravi de la crèche mais puisque les dossiers sont sortis autant faire avec. 3. Je ne sais pas qui a eu l’idée de virer la bonnette du SM7, on n’est pas à…

Cartons

Quand la radio ne sait plus où elle habite

Les unes après les autres, les pages se tournent, symboliques. 2015 aura été celle de la retraite pour André Torrent et de la disparition de Jean-Loup Lafont, tous deux pour toujours dépositaires d’une partie de notre jeunesse d’auditeurs passionnés. Good Bye le 8ème… 2016/2017 seront donc celles qui verront les deux plus fameuses maisons de radios privées de France quitter la capitale et leur adresse historique. Les plumitifs ne pourront plus écrire : « la grande maison de la rue Bayard » ou « les studios de la rue François 1er » et il faudra recommencer à donner l’adresse en entier en montant dans un taxi (1). Notons au passage à quel point la désertion de…

Page 1 of 41234»