Dans la même catégorie

Webradios de programme : que nous disent-elles de la radio de demain ?

Depuis plusieurs années maintenant, des professionnels de la radio développent des programmes particuliers, à la demande de clients (institutionnels, groupes industriels, etc…) à l’adresse d’un public de niche précis (employés, clients, administrés…).

Pour séduire ces nouveaux publics, il nous faut utiliser notre savoir-faire radiophonique et l’appliquer à des contraintes particulières. Car la webradio, si elle a décuplé les tuyaux, nous a aussi imposé à nouveau le fil-à-la-patte dont la FM nous avait affranchis. Heureusement, il existe aussi des applications diverses, des réseaux sociaux, bref d’autres manières de toucher notre public en lui adressant nos programmes d’une nouvelle manière, en ne privilégiant peut-être plus toujours le flux.

7343486-11302983Ce sont autour de ces points de départ que j’ai invité quelques professionnels à discuter librement, en dehors de toute concurrence commerciale, lors de la conférence du lundi 9 février 2015 au Salon de la Radio.

J’ai réuni des professionnels de la radio qui se sont donc spécialisés dans du contenu pré-vendu. Et c’est dire que, contrairement aux idées reçues, ceci ne nous exonère pas de faire de l’audience, avec, au minimum, un double objectif : séduire nos auditeurs potentiels et faire plaisir à notre client.

Alors, lorsque nous fabriquons du programme sur mesure pour des clients, quels enseignements en tirons-nous sur l’évolution de notre média ? Qu’est-ce que les webradios de programme nous disent de la radio de demain ?

Voici l’enregistrement de cet échange auquel ont participé : Sébastien Flottes (Goom), Therry Defay (Moustic), Caroline Tessier-Cayol (La Fabrique à News) & Florent Chatain (Libéradio), ainsi que Nicolas Goyet (Radio Mozart) et bien sûr l’auteur de ces lignes, responsable entre autres de Radio Chambly.


TableRondeSalonRadio09022015_WebradiosProg par radioexpertise

Comments are closed.