Bagarres de bac à sable

Voilà qui va encore élever le débat… Comme on pouvait le craindre, le déménagement de RTL dans les murs de M6, nouveau propriétaire, marque le début d’une nouvelle ère pour cette belle maison… On passera sur les images aperçues des nouveaux studios dont on veut bien penser qu’ils sont techniquement aboutis mais que certains ont déjà qualifiés de blocs opératoires et sur la concomitance de la renégociation de Julien Courbet (qu’on croyait intouchable au vu de ses sondages) avec son départ de C8 vers une chaîne du groupe M6. On ne s’arrêtera pas sur l’impossibilité pour Yves Calvi de recevoir dans sa matinale un journaliste de TF1, on s’en est déjà remis….

bogoss

Les concepts américains dans les radios françaises

Au Salon de la Radio 2016, le 1er février, j’ai eu le plaisir de réunir deux pointures discrètes de notre métier pour parler avec eux de l’intégration de concepts américains dans les programmes français et de leur adaptation à notre public. Michel Brillié (ancien directeur des programmes d’Europe 1, puis de BFM, RMC, Itélé…) était réalisateur à Europe 1 quand, envoyé à San Diego avec Jean-Loup Lafont, ils ont découvert ce qui allait être le fameux Europe-Stop. Il nous l’a raconté. Quant à Jean-Yves Hautemulle (Directeur d’Antenne de RTL), il nous parlé de la Valise, du Stop ou Encore et des concepts plus récents. Merci encore à eux d’avoir joué le jeu…

Festival d’erreurs stratégiques

Il y a quelques temps de cela, un débat avait agité les anciens d’Europe 2, les historiques (les vioques, nous quoi), à l’époque où les fossoyeurs de cette belle marque qui avait été chère au cœur de certains d’entre nous avaient décidé, à défaut de refaire du programme de changer la marque, choisissant une marque inconnue sur le territoire et – quelle ironie ! –  en perte de vitesse (ses magasins se préparant à fermer, ce qui donnait une belle image de loser au réseau concerné). S’ensuivirent quelques passes d’armes littéraires entre les intégristes (dont Denis Florent) scandalisés par ce blasphème et les provocateurs iconoclastes (dont l’auteur de ces pages) ravis que…