Madame Irma et les Ondes

Le récent traitement radiophonique du passage d’Irma sur les (désormais tristement célèbres) « îles du Nord » m’inspire quelques réflexions autour de notre métier et notre pratique. Aucune leçon donnée dans les lignes qui suivent, juste quelques réflexions pour nourrir la réflexion.. Nous le savons : c’est une vieille obligation de tout service radiophonique que de se mettre au service de la population en cas de danger. La légende guadeloupéenne raconte (1) que c’est grâce à la complicité du cyclone Hugo, qui fit quelques dégâts sur l’île papillon en 1989, que RCI prit définitivement l’avantage sur Radio Guadeloupe (RFO, radio de service public, devenue depuis Guadeloupe 1ère… mais première uniquement dans l’appellation). Parce que…

Animator !

Je voudrais vous raconter aujourd’hui une anecdote qui m’a marqué et qui continue à me trotter dans la tête, et vous faire partager les réflexions qu’elle m’inspire. C’est arrivé voici quelques semaines, lors d’un moment professionnel fort que j’ai déjà eu l’occasion de raconter ici. C’est à l’occasion de la Convention Radio de la Réunion qui a eu lieu courant mars 2014. J’ai déjà raconté le plaisir que j’ai eu à animer une table ronde avec certains des principaux acteurs de notre métier, dans cette partie de France lointaine où il est particulièrement vivace. J’en profite pour vous remettre cette photo d’illustration que j’aime beaucoup car chacun y est tout à fait…

La Réunion 2014 : un voyage bien rempli

La vie est faite de jolis hasards. Ainsi, c’est précisément le jour où Lilian de Boisvilliers, directeur de l’Antenne Radio de Réunion 1ère, me confirmait les dates précises de ma mission auprès de son équipe, que Philippe Chapot et Frédéric Brulhatour annonçaient les dates de leur première « Convention Radio de la Réunion ». Et ces deux dates coïncidaient. Alors, il fallut abandonner l’idée de faire un peu de tourisme pendant mon week-end (mais je connais bien l’île) et, au contraire, se préparer à parler radio 10 jours sur 11 ! C’est ainsi que j’ai juste interrompu ma mission auprès de l’équipe de Réunion 1ère pour participer à la Convention. Et cela m’a donné…

Déplaçons le débat

C’est vachement mieux que Dallas, le feuilleton sanglant dont on nous menace d’un retour prochain (sponsorisé par les couches Confiance ou Vivolta, on ne sait pas encore…). Avec tous les rebondissements qui vont bien, les coups fourrés, les traitres, les profiteurs, les malhonnêtes, les amateurs de combinazione qui se prennent le retour de baton en pleine tronche, etc… Ce feuilleton, c’est bien sûr celui de la RNT, saga palpitante mais qui, arrivée à la saison 3, commence, il faut bien l’admettre, à lasser. Alors, on continue à le suivre, un peu comme les dernières saisons d’Urgence, tout en sachant qu’on va nous refaire les mêmes coups scénaristiques, même si les protagonistes vont de…