Mes nuits au JP

Certains ayant jugé bon d’exhumer cette archive sur Facebook, et d’autres (certainement encore plus pervers) l’ayant liké, j’ai pensé qu’elle méritait quelques explications car elle a une histoire amusante et, finalement, plutôt rare dans notre métier, puisqu’il se trouve que j’ai utilisé ce studio sur deux antennes différentes. Donc, 3 précisions : 1. D’abord, je n’assume pas du tout la chemise, donc ça c’est fait et inutile de rigoler là-dessus. 2. Je n’assume pas non plus la tronche de lou ravi de la crèche mais puisque les dossiers sont sortis autant faire avec. 3. Je ne sais pas qui a eu l’idée de virer la bonnette du SM7, on n’est pas à…

Ah te voilà, toi ? Yo yo !

On attend ça depuis tellement longtemps qu’on est un certain nombre à avoir fini par penser que ça n’arriverait jamais. Pourtant… Pourtant il semble bien que, dans les semaines qui viennent, quelques radios, nouvelles ou non, vont se mettre pour de bon à émettre sur cette Arlésienne cacochyme qu’est la fameuse (ou fumeuse, comme on voudra) RNT ! (là, cher lecteur, tu devrais entendre résonner des trompettes, comme dans les meilleures scènes d’un péplum hollywoodien des années 60!) Oui, vous avez bien lu, ça arrive, avec 10 bonnes années de retard, quasi en catimini quand ça devrait être en grandes pompes… Enfin, non d’ailleurs parce que, avec notre cher CSA, les seules choses…

Critiques tocs

« J’ai réfléchi, j’ai réfléchi. Et, à force de réfléchir, j’ai décidé de ne rien décider… » Jim Thomson, 1275 âmes, de mémoire Ce lundi 25 novembre 2013 est à marquer d’une pierre blanche pour nous autres professionnels, amateurs, amoureux du media radio. On dira plus tard qu’il y a eu l’avant 25/11 et l’après 25/11. Car cette journée est celle du basculement dans une nouvelle ère. Sous l’impulsion d’une Ministre dont on a toujours pu mesurer l’attachement viscéral à notre média, se tiennent (après avoir été longuement repoussées mais peu importe) les Assises de la Radio. Et là, c’est la Révolution car les débats sont… Bon, on arrête là la SF puisque si…