Dans la même catégorie

Médias sociaux et enfumage moderne ?

Et si les « médias sociaux » étaient la couillonnade de ce début de millénaire ?

J’ai un peu du mal à faire le total des nouveaux sites dits tour à tour de Web 2.0 ou « médias sociaux » sur lesquels on nous propose de nous inscrire.

Si on les répartit en deux grossières catégories, il y aurait les médias « socialisants » et les médias sociaux « professionnalisants ». J’entends par là que les premiers auraient pour simple but de créer une communauté personnelle plus ou moins virtuelles : de trombi.com à copainsdavant (site auquel appartient surement JL Delarue, comme copain… Davant !) en passant évidemment par Facebook (encore que FB transcende les genres et dépasse mes grossières catégories). Les autres auraient pour but de mettre en avant nos capacités professionnelles et de développer notre cercle d’influence en but de trouver des clients, des marchés et de générer du chiffre d’affaires. Et là, il y a une foultitude de sites sur lesquels il est bon de s’inscrire (de Linkedin à Viadeo en passant par Xing et bien d’autres), sans oublier, hors catégorie, Twitter, qui permet à chacun de croire aux inepties de Wharol (qui fumait trop) sur le 1/4 d’heure de célébrité gnagnagna…

Et là où ça devient croquignolet, c’est que plus on s’inscrit sur des plateformes nouvelles, plus on fréquente toujours les mêmes ! Parce que comme on a vu (osez dire le contraire !) le site en question sur le profil FB de Machin, on s’inscrit aussi (okazou, défoikeu) sur le même site et donc, on retrouve les mêmes !

Alors, pour tenter de gommer cette immense impression de vacuité profonde qui risque de vous assaillir devant cette découverte abyssale, on a inventé un métier : le community manager! Et ça, c’est la cerise sur le gâteau de la couillonnade sus-mentionnée, le nec plus ultra de l’inutile… Loin de moi l’idée de blesser ceux d’entre vous qui gagneraient leur vie en mettant ce métier sur leur CV ! Au contraire, j’aurais plutôt tendance à dire « méga-respect »! En effet, avoir réussi à faire admettre à un financier qui est justement sensé vouloir récupérer des sous sur du vent d’embaucher quelqu’un chargé d’en augmenter la vitesse, ça c’est du balèze ! Assez représentatif de notre époque, certainement, mais comme dit l’autre : « si y a des couillons pour payer… ».

Et évidemment, l’ombre de Mark Zukerberg (D’ailleurs, vous avez vu des photos ? Cliquez sur l’ image: ça fout les jetons !) plane au-dessus de tout ça. Tous ces sites surfent (et sans doute lèvent des fonds) en espérant le même retour sur investissement que FB. Je ne sais pas plus que vous lesquels se feront effectivement des organes mâles reproducteurs en or blanc là-dessus mais ce que je sais, c’est que ce sera grâce à nous !

Et pour nous, pauvres utilisateurs de base, quel gain dans l’affaire ? J’attends vos témoignages, à vous tous mes amis FB, que je croise aussi sur Linkedin, Xing, Viadeo (chuis sûr que j’en oublie !)… ah bah oui, bien sûr que j’y suis aussi, c’est du vécu, tout ça ! Quand tout ça vous a-t-il rapporté un job, une affaire, un marché ? Pour ma part, rien, nothing, nada, que pouic… à part un gars qui aurait bien aimé profiter de mes contacts et de mes pauvres petits marchés persos…

Attention, je ne parle pas de FB dont la force est dans le côté généraliste. Je parle bien de cette multitude de sites dont on tente de nous faire admettre que, sans eux, on est has-been, ringard, à côté du truc, etc…

Et si on reprenait un peu le contrôle, de temps en temps…, si on le disait, une fois encore, que le roi est tout nu ?

(ah, au fait : mon fil Twitter est en bas à gauche de cette page !)

Edit 16/9/11 : Je viens de supprimer mon compte Viadeo qui ne sert décidément à rien si on ne veut pas faire chauffer la carte bleue !

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *