Dans la même catégorie

La Radio de la Mer, le vent en poupe…

Résumé des épisodes précédents (et de ce que j’en sais) : Logo Radio de la Mer

Projet rêvé par Daniel Hamelin, animateur de France Inter. Oui, rappelez-vous, cette voix haut placée, cet humour bon-enfant, les « qui colle qui ? » des petits matins du week-end. Daniel faisait partie des anchormen du matin (même si le mot n’était pas encore employé en France), comme mes maîtres Jean-Pierre Imbach et Maurice Favières.

Mais Daniel Hamelin fut aussi à ma connaissance le premier professionnel de la future Radio France à travailler sur les radios locales du service public (qu’on n’appelait pas encore France Bleu). Il a développé ce projet avec diverses personnes dont Jean-Michel Brosseau qui en sera le porteur jusque fin 2009, ainsi que quelques autres personnes.

Prévu à l’origine sur une fréquence AM parisienne, ce projet voulait s’adresser à ceux qui sont loin de la mer mais en rêvent. L’AM n’ayant finalement pas décollé dans ce pays pour des raisons que je ne développerai pas ici car ça m’énerve encore et que je risquerais de dire ici tout le mal que je pense du CSA sous la mandature Baudis (ah flûte, je l’ai dit !), Jean-Michel a finalement obtenu des fréquences FM en bord de mer mais n’a pas su, à mon sens, changer l’optique de son projet.

Faute de rentrées financières, il a dû s’adosser au Groupe Contact qui m’a demandé de prendre la barre (restons dans les métaphores maritimes) et de reformater la radio tout en chargeant David Batiste de refaire un format musical.

C’est donc fin novembre 2009 que je suis arrivé à La Radio de la Mer. J’ai d’abord débroussaillé le terrain et mis en place une nouvelle grille mi-février 2010. Du passé, jamais je n’ai fait table rase. Reprenant avec humilité les idées de Jean-Michel, avec qui et je lui en suis encore reconnaissant le témoin s’est passé de la meilleure manière, j’ai juste fait évoluer les traitements, mettant par exemple en valeur le Café de la Marine qu’il avait rapidement installé sur l’antenne. J’ai juste raisonné plus que lui en terme de radio commerciale et visé de façon plus agressive le grand public.

Au Médiamétrie suivant (dont les sondages s’arrêtent au 15 juin, donc 4 mois plus tard seulement), nous étions crédités de +87% d’audience avec, en particulier à Brest où l’audience est la plus importante de nos différentes stations, une audience locale qui a plus que triplé. Septembre 2010, j’ai mis en œuvre une grille un peu différente en raccourcissant le 10/13 devenu 10/12 et confiant l’interview de midi à David Dumont, notre inoxydable rédacteur en chef.

Et le 20 octobre 2010, 9 mois après la prise en main, au Satis-Le Radio, nous apprenions qu’au concours de la Radio régionale de l’année, La Radio de la Mer était en 3ème position (laissant le leadership à Contact FM, en bonne politique interne !!). Fin d’une époque. Mission accomplie. Equipe satisfaite et valorisée. La mer n’est pas pour autant calmée et espérons que la Radio de la Mer ne prendra pas la… Route du Rom !

 

id= »attachment_158″ align= »aligncenter » width= »575″ caption= »RJ, Samir Mathieu, David Dumont, Céline Da Costa, Stéphane Mallard, Joris Herda, Pauline Rossignol et Alexander Hénon »

print

Comments are closed.