Bonjour les Dinosaures !

« La Radio, c’est le truc des parents qu’on écoute dans la voiture, et ça fait pas envie… » Ingrid, étudiante, 24 ans. Voilà, c’est clair, net et sans appel. Elle a 24 ans, a fait des études techniques poussées (un BTS super pointu auquel je ne comprends que pouic), elle est geek, sait utiliser tablette, smartphone, ordis, logiciels, etc… Et elle n’écoute jamais la radio. Attention : je n’ai pas dit « elle n’écoute plus la radio », j’ai dit « elle n’écoute jamais« . Jamais, comme pas du tout. Jamais, comme jamais de la life. Jamais, comme c’est quoi ce truc ? Il y a plus de 10 ans, dans une des rencontres du Salon de…

Non à la radio redondante

Alors bon, c’est entendu, d’accord, nos radios doivent être en phase avec leurs auditeurs. C’est la moindre des choses. Ainsi, des années 60 aux années 90, les périodes de grand rush estival nous ont permis de mettre à l’antenne des opérations spéciales dédiées, des « autocollants Europe 1 » aux radio-guidages de toutes sortes. Puis, les habitudes d’écoute ont évolué et on a vu apparaître les radios d’autoroute dont on peut espérer un traitement plus immédiat et déconcentré de l’info, et finalement, les applications diverses et variées qui, de Sytadin à Waze en passant par Google Maps, Navigator, j’en passe et des moins bonnes, permettent de réfléchir intelligemment son parcours, et de l’infléchir en…

France Culture : un été 2016 décevant

J’ai dit plusieurs fois ici le plaisir que j’avais depuis quelques années à sentir un vrai renouveau de France Culture. La grille d’été, elle aussi, apportait chaque année son lot de petites pépites : des conférences de Michel Onfray (qu’il est désormais de bon goût de mettre plus bas que terre au lieu d’utiliser ses réflexions parmi tant d’autres pour former la sienne propre) aux thématiques des matinées d’été (autour de Woody Allen, Marilyn, Marlène Dietrich), des redif’ de documentaires, les vacances se prêtaient bien à la (re-)découverte des programmes intelligents de l’antenne. Cette année avait commencé très fort avec la diffusion en direct d’un de ces magnifiques concerts-fictions que nous offrent…

Cartons

Quand la radio ne sait plus où elle habite

Les unes après les autres, les pages se tournent, symboliques. 2015 aura été celle de la retraite pour André Torrent et de la disparition de Jean-Loup Lafont, tous deux pour toujours dépositaires d’une partie de notre jeunesse d’auditeurs passionnés. Good Bye le 8ème… 2016/2017 seront donc celles qui verront les deux plus fameuses maisons de radios privées de France quitter la capitale et leur adresse historique. Les plumitifs ne pourront plus écrire : « la grande maison de la rue Bayard » ou « les studios de la rue François 1er » et il faudra recommencer à donner l’adresse en entier en montant dans un taxi (1). Notons au passage à quel point la désertion de…

bogoss

Les concepts américains dans les radios françaises

Au Salon de la Radio 2016, le 1er février, j’ai eu le plaisir de réunir deux pointures discrètes de notre métier pour parler avec eux de l’intégration de concepts américains dans les programmes français et de leur adaptation à notre public. Michel Brillié (ancien directeur des programmes d’Europe 1, puis de BFM, RMC, Itélé…) était réalisateur à Europe 1 quand, envoyé à San Diego avec Jean-Loup Lafont, ils ont découvert ce qui allait être le fameux Europe-Stop. Il nous l’a raconté. Quant à Jean-Yves Hautemulle (Directeur d’Antenne de RTL), il nous parlé de la Valise, du Stop ou Encore et des concepts plus récents. Merci encore à eux d’avoir joué le jeu…

Webradios de programme : que nous disent-elles de la radio de demain ?

Depuis plusieurs années maintenant, des professionnels de la radio développent des programmes particuliers, à la demande de clients (institutionnels, groupes industriels, etc…) à l’adresse d’un public de niche précis (employés, clients, administrés…). Pour séduire ces nouveaux publics, il nous faut utiliser notre savoir-faire radiophonique et l’appliquer à des contraintes particulières. Car la webradio, si elle a décuplé les tuyaux, nous a aussi imposé à nouveau le fil-à-la-patte dont la FM nous avait affranchis. Heureusement, il existe aussi des applications diverses, des réseaux sociaux, bref d’autres manières de toucher notre public en lui adressant nos programmes d’une nouvelle manière, en ne privilégiant peut-être plus toujours le flux. Ce sont autour de ces points…

Festival d’erreurs stratégiques

Il y a quelques temps de cela, un débat avait agité les anciens d’Europe 2, les historiques (les vioques, nous quoi), à l’époque où les fossoyeurs de cette belle marque qui avait été chère au cœur de certains d’entre nous avaient décidé, à défaut de refaire du programme de changer la marque, choisissant une marque inconnue sur le territoire et – quelle ironie ! –  en perte de vitesse (ses magasins se préparant à fermer, ce qui donnait une belle image de loser au réseau concerné). S’ensuivirent quelques passes d’armes littéraires entre les intégristes (dont Denis Florent) scandalisés par ce blasphème et les provocateurs iconoclastes (dont l’auteur de ces pages) ravis que…

Ah te voilà, toi ? Yo yo !

On attend ça depuis tellement longtemps qu’on est un certain nombre à avoir fini par penser que ça n’arriverait jamais. Pourtant… Pourtant il semble bien que, dans les semaines qui viennent, quelques radios, nouvelles ou non, vont se mettre pour de bon à émettre sur cette Arlésienne cacochyme qu’est la fameuse (ou fumeuse, comme on voudra) RNT ! (là, cher lecteur, tu devrais entendre résonner des trompettes, comme dans les meilleures scènes d’un péplum hollywoodien des années 60!) Oui, vous avez bien lu, ça arrive, avec 10 bonnes années de retard, quasi en catimini quand ça devrait être en grandes pompes… Enfin, non d’ailleurs parce que, avec notre cher CSA, les seules choses…

Non non le Mouv’ n’est pas mort…

(… de la à dire qu’il… encore, voire qu’il nous ferait…, il y a loin) Bon, je vous vois venir, oiseaux de mauvais augures, persifleurs patentés, ricaneurs gourmands, vous vous gaussez déjà de la future grille du Mouv’ ! C’est pajolijoli, si vous voulez mon avis. D’abord parce qu’on a déjà beaucoup ri sur le dos de cette pauvre chose et ensuite parce que quand on pense à ce que ça coûte aux finances publiques, un auditeur de ce truc, ça fait déjà vachement moins rire si on voit le nombre de gens qui dorment dans la rue cet hiver ! Alors, comme il est bon de se livrer au petit jeu…

Critiques tocs

« J’ai réfléchi, j’ai réfléchi. Et, à force de réfléchir, j’ai décidé de ne rien décider… » Jim Thomson, 1275 âmes, de mémoire Ce lundi 25 novembre 2013 est à marquer d’une pierre blanche pour nous autres professionnels, amateurs, amoureux du media radio. On dira plus tard qu’il y a eu l’avant 25/11 et l’après 25/11. Car cette journée est celle du basculement dans une nouvelle ère. Sous l’impulsion d’une Ministre dont on a toujours pu mesurer l’attachement viscéral à notre média, se tiennent (après avoir été longuement repoussées mais peu importe) les Assises de la Radio. Et là, c’est la Révolution car les débats sont… Bon, on arrête là la SF puisque si…

Radio filmée

Formateur en radio, j’interviens régulièrement auprès de petites structures aux moyens financiers limités. C’est pour enrichir notre rencontre et ma pratique à leurs côtés que je m’autorise ici régulièrement quelques réflexions personnelles autour des grandes tendances, initiées par des groupes dont les moyens leurs permettent des expérimentations dont les enseignements, qu’elles soient ou non réussies, sont précieux.   L’idée est dans l’air et on nous explique qu’elle est incontournable. Depuis que RTL duplique en direct une partie de ses programmes en vidéo sur la toile, on semble découvrir que la radio filmée existe déjà depuis de nombreuses années. Et les penseurs de penser, les commentateurs de commenter… en reprenant largement les arguments…

Invention, audace, tout ça…

Quelques réflexions sur la webradio… On le savait depuis un certain temps, ça frémissait doucement sans se décider à prendre. Cette fois, il semblerait que le mouvement prenne enfin, le web est en train de devenir notre nouveau terrain de jeu, à nous autres indécrottables radioteurs. Comme dans les années 80 quand nous avons démontré que la FM allait supplanter l’AM pendant que celles qui ont tout racheté ensuite avec gourmandises restaient dans leur tour d’ivoire du 8è arrondissement (je parle d’Europe 1 et RTL qui n’ont pas tout de suite été, loin s’en faut, de l’aventure). Musicales, thématiques, voire dites « de niche », les nouvelles radios s’expriment sur un espace qui ne…

Excusez-moi de vous déranger !

Récemment, là, j’ai taillé la route. Tout seul, dans ma voiture, j’ai pris l’autoroute un soir de semaine, après le dîner, pour aller faire un tour dans l’Est. La nuit tombait. De loin en loin, de petites nappes de brouillard obligeaient à lever le pied. La visibilité était ce qu’elle est en général sur les autoroutes françaises dont l’éclairage a fait leur célébrité en Europe. La radio était allumée et j’avais besoin de compagnie. Sur France Culture, j’ai découvert « La Dispute« . Des tas de gens très érudits étaient allés ensemble voir un opéra à la Bastille et rivalisaient de bons mots pour gloser sur le lieu (« Il vaudrait mieux le transformer en…

Déplaçons le débat

C’est vachement mieux que Dallas, le feuilleton sanglant dont on nous menace d’un retour prochain (sponsorisé par les couches Confiance ou Vivolta, on ne sait pas encore…). Avec tous les rebondissements qui vont bien, les coups fourrés, les traitres, les profiteurs, les malhonnêtes, les amateurs de combinazione qui se prennent le retour de baton en pleine tronche, etc… Ce feuilleton, c’est bien sûr celui de la RNT, saga palpitante mais qui, arrivée à la saison 3, commence, il faut bien l’admettre, à lasser. Alors, on continue à le suivre, un peu comme les dernières saisons d’Urgence, tout en sachant qu’on va nous refaire les mêmes coups scénaristiques, même si les protagonistes vont de…

Video (toujours pas) killed the radio star…

C’était la nouvelle de la semaine : la RNT débarque à Lyon, on va voir ce qu’on va voir et rugir de plaisir (je sais, désolé). Annoncée sur le Net, reprise sur Facebook, renvoyant sur un site magnifique tellement officiel qu’il est créé par un marchand de ce matériel dont personne n’a que foutre… Bref. Que ne nous a-t-on seriné sur les bienfaits de la RNT à la française (comme d’habitude, tout est dans ce « à la française » !) !? Qu’on allait avoir des données associées ! – Des quoi ?– Des données associés, lamentable béotien !– Ca sert à quoi vu qu’on interdit le RDS défilant ?– Cuistre anti-progrès ! Ca…

La Radio de la Mer, Histoire d’un rendez-vous manqué

Depuis des semaines, des messages plus ou moins fielleux fleurissent sur une libre-antenne réservée aux « professionnels de la profession ». On y a même publié récemment comme une participation de ma part à un « forum sur les radios en Bretagne » (sic) ce qui était en fait une réponse envoyée à un auditeur, apparemment bidon. Pour quelle raison une aussi petite radio déchaîne-t-elle autant les passions? Voila une question à laquelle je n’ai pas la réponse (en un mois, cet article a déjà été lu plus de 80 fois). Mais, pour répondre à ceux qui se posent de bonne foi (les autres peuvent passer leur chemin) la question de l’absence de programme depuis début…

Médias sociaux et enfumage moderne ?

Et si les « médias sociaux » étaient la couillonnade de ce début de millénaire ? J’ai un peu du mal à faire le total des nouveaux sites dits tour à tour de Web 2.0 ou « médias sociaux » sur lesquels on nous propose de nous inscrire. Si on les répartit en deux grossières catégories, il y aurait les médias « socialisants » et les médias sociaux « professionnalisants ». J’entends par là que les premiers auraient pour simple but de créer une communauté personnelle plus ou moins virtuelles : de trombi.com à copainsdavant (site auquel appartient surement JL Delarue, comme copain… Davant !) en passant évidemment par Facebook (encore que FB transcende les genres et dépasse mes grossières…

1 franchise et 1 ordi = n’importe quoi…

Quand on entend c’qu’on entend, on s’dit qu’on a raison d’penser c’qu’on pense… En Martinique, il y a, quelque part, un ordinateur qui se prend pour une radio. Ca s’appelle Nostalgie Martinique et ça diffuse de la musique locale : zouk, zouk love, biguine, reggae, etc… Le tout, avec strictement le même habillage que sur Nosta en métropole. Je vous laisse imaginer comme ça colle bien avec la programmation locale (dont on peine d’ailleurs à trouver la logique) ! Voila qui, au delà de l’évident n’importe quoi, pose bien le problème récurrent des marques et franchises. Après le pitoyable épisode du changement de nom d’Europe 2 qui a tant fait hurler mes…

Page 1 of 212»