Madame Irma et les Ondes

Le récent traitement radiophonique du passage d’Irma sur les (désormais tristement célèbres) « îles du Nord » m’inspire quelques réflexions autour de notre métier et notre pratique. Aucune leçon donnée dans les lignes qui suivent, juste quelques réflexions pour nourrir la réflexion.. Nous le savons : c’est une vieille obligation de tout service radiophonique que de se mettre au service de la population en cas de danger. La légende guadeloupéenne raconte (1) que c’est grâce à la complicité du cyclone Hugo, qui fit quelques dégâts sur l’île papillon en 1989, que RCI prit définitivement l’avantage sur Radio Guadeloupe (RFO, radio de service public, devenue depuis Guadeloupe 1ère… mais première uniquement dans l’appellation). Parce que…

Cherie Fm

Chérie chérie

Il y a bien longtemps, j’ai entendu le directeur des programmes (de l’époque) de Chérie FM dire texto : « les filles à l’antenne font fuir les nanas et n’attirent pas les mecs. » Cette sentence implacable (qui s’appuyait sur une statistique tout à fait personnelle, je pense), prononcée par un type qui devait quand même avoir quelques qualités puisqu’il m’avait embauché, va enfin être confrontée à la réalité en cette rentrée 2017. En effet, Chérie (ex-FM, radio que j’ai beaucoup aimée, sur le morning mais surtout sur le drive il y a… Bref, passons) fait le pari d’une vraie révolution en mettant à l’antenne UNE animatRICE, accompagnée d’un homme. Oui, c’est inouï, incroyable…

Bientôt le Vingtième Siècle, soyons prêt !

Oui, j’admets : ce titre ressemble au statut d’un des fameux comptes Facebook de mauvais camarades qui parodient certains de mes confrères. Pourtant… Dans la deuxième moitié des années 90, j’ai profité d’une des nombreuses périodes de ma carrière où mes envies ne coïncidaient que modérément avec celles des directeurs des programmes, pour refaire les peintures d’une ou deux pièces de ma maison de campagne (celle que j’avais acheté quand un autre directeur des programmes, nourri de culture américaine, avait cru pouvoir me débarquer du jour au lendemain parce que ma binette ne lui revenait pas, ce qui se comprend, mais a un prix, tout de même). Et, durant ces moments de…

La Maladie de Sachs, Martin Winckler adapté sur France Culture

Parce que je suis quand même beau joueur, je vais une nouvelle fois louer les qualités d’une station dont l’actuelle directrice des programmes refuse seulement d’accuser réception d’un seul de mes mails. Mais là n’est point la question, mais bien à la qualité des intervenants qu’on peut y croiser. Martin Winckler est un être humain peu ordinaire. Médecin, humaniste, romancier, blogueur, il écrit parfois des merveilles. Auteur polémique, il n’est pas particulièrement populaire au sein du Conseil de l’Ordre, quand il rappelle qu’un médecin n’est pas tout puissant, qu’il n’a pas tous les droits sur ses patients, notamment sur le corps des femmes. Voir à ce sujet son dernier bouquin « Les brutes…

Bonjour les Dinosaures !

« La Radio, c’est le truc des parents qu’on écoute dans la voiture, et ça fait pas envie… » Ingrid, étudiante, 24 ans. Voilà, c’est clair, net et sans appel. Elle a 24 ans, a fait des études techniques poussées (un BTS super pointu auquel je ne comprends que pouic), elle est geek, sait utiliser tablette, smartphone, ordis, logiciels, etc… Et elle n’écoute jamais la radio. Attention : je n’ai pas dit « elle n’écoute plus la radio », j’ai dit « elle n’écoute jamais« . Jamais, comme pas du tout. Jamais, comme jamais de la life. Jamais, comme c’est quoi ce truc ? Il y a plus de 10 ans, dans une des rencontres du Salon de…

Non à la radio redondante

Alors bon, c’est entendu, d’accord, nos radios doivent être en phase avec leurs auditeurs. C’est la moindre des choses. Ainsi, des années 60 aux années 90, les périodes de grand rush estival nous ont permis de mettre à l’antenne des opérations spéciales dédiées, des « autocollants Europe 1 » aux radio-guidages de toutes sortes. Puis, les habitudes d’écoute ont évolué et on a vu apparaître les radios d’autoroute dont on peut espérer un traitement plus immédiat et déconcentré de l’info, et finalement, les applications diverses et variées qui, de Sytadin à Waze en passant par Google Maps, Navigator, j’en passe et des moins bonnes, permettent de réfléchir intelligemment son parcours, et de l’infléchir en…

France Culture : un été 2016 décevant

J’ai dit plusieurs fois ici le plaisir que j’avais depuis quelques années à sentir un vrai renouveau de France Culture. La grille d’été, elle aussi, apportait chaque année son lot de petites pépites : des conférences de Michel Onfray (qu’il est désormais de bon goût de mettre plus bas que terre au lieu d’utiliser ses réflexions parmi tant d’autres pour former la sienne propre) aux thématiques des matinées d’été (autour de Woody Allen, Marilyn, Marlène Dietrich), des redif’ de documentaires, les vacances se prêtaient bien à la (re-)découverte des programmes intelligents de l’antenne. Cette année avait commencé très fort avec la diffusion en direct d’un de ces magnifiques concerts-fictions que nous offrent…

Mes nuits au JP

Certains ayant jugé bon d’exhumer cette archive sur Facebook, et d’autres (certainement encore plus pervers) l’ayant liké, j’ai pensé qu’elle méritait quelques explications car elle a une histoire amusante et, finalement, plutôt rare dans notre métier, puisqu’il se trouve que j’ai utilisé ce studio sur deux antennes différentes. Donc, 3 précisions : 1. D’abord, je n’assume pas du tout la chemise, donc ça c’est fait et inutile de rigoler là-dessus. 2. Je n’assume pas non plus la tronche de lou ravi de la crèche mais puisque les dossiers sont sortis autant faire avec. 3. Je ne sais pas qui a eu l’idée de virer la bonnette du SM7, on n’est pas à…

Cartons

Quand la radio ne sait plus où elle habite

Les unes après les autres, les pages se tournent, symboliques. 2015 aura été celle de la retraite pour André Torrent et de la disparition de Jean-Loup Lafont, tous deux pour toujours dépositaires d’une partie de notre jeunesse d’auditeurs passionnés. Good Bye le 8ème… 2016/2017 seront donc celles qui verront les deux plus fameuses maisons de radios privées de France quitter la capitale et leur adresse historique. Les plumitifs ne pourront plus écrire : « la grande maison de la rue Bayard » ou « les studios de la rue François 1er » et il faudra recommencer à donner l’adresse en entier en montant dans un taxi (1). Notons au passage à quel point la désertion de…

bogoss

Les concepts américains dans les radios françaises

Au Salon de la Radio 2016, le 1er février, j’ai eu le plaisir de réunir deux pointures discrètes de notre métier pour parler avec eux de l’intégration de concepts américains dans les programmes français et de leur adaptation à notre public. Michel Brillié (ancien directeur des programmes d’Europe 1, puis de BFM, RMC, Itélé…) était réalisateur à Europe 1 quand, envoyé à San Diego avec Jean-Loup Lafont, ils ont découvert ce qui allait être le fameux Europe-Stop. Il nous l’a raconté. Quant à Jean-Yves Hautemulle (Directeur d’Antenne de RTL), il nous parlé de la Valise, du Stop ou Encore et des concepts plus récents. Merci encore à eux d’avoir joué le jeu…

Quand la radio asso fait mieux que la radio mondiale…

Vous aimez l’Afrique ? Vous vous intéressez à l’histoire africaine ? Vous aimez la musique ? Vous aimez la musique africaine ? Si vous avez répondu oui aux 4 questions, filez vite vers… Attendez ! Non, pas RFI ! Euh… Si, si c’est pour écouter la géniale épopée des musiques noires, ça d’accord. Mais, de grâce, épargnez-moi Foka et ses feuilletons feuilletonnesques et feuilletonnants, avec ses formules usées jusqu’à la corde et ses sons multi-diffusés… ! Ne me parlez pas de l’ambianceur à la voix blanche auto-proclamé roi des nuits africaines (du 16 ème arrondissement) ! Non, allez plutôt faire un tour du côté de chez Jacq et de son Farafina Trip….

Le bisou de Polacco

Vendredi 20 novembre 2015 Depuis une semaine, le monde nous parait un peu plus sombre, un peu moins accueillant. Il faut dire que les horreurs dont il est le théâtre quotidien se sont produites, cette fois, au milieu de nous, dans ce centre symbolique, cette capitale de la France qu’est ce Paris populaire et vivant… Et, ce vendredi, c’est de Bamako que nous sont venues les mauvaises nouvelles, avec cette prise d’otages dont, tout au long de la journée, on ne saura rien ou presque. RFI, puis France 24 seront mes sources d’information, jusqu’à 14 h, où je bascule sur France Info. Jusqu’à ces derniers mois, France Info, soyons honnête, ça n’a…

Salut Jean-Loup…

Dans les années 70, pendant cette période où j’ai décidé que je voulais absolument tenter ma chance dans ce métier de dingues, j’étais bien heureux d’avoir 2 oreilles. Ce n’était pas trop pour écouter, en rentrant du collège et du lycée, le Hit Parade d’André Torrent d’un côté et le Mozik de Jean-Loup Lafont de l’autre. Sur RTL, la machine de guerre parfaitement huilée, sur Europe la folie, l’invention, la magie… Le savoir-faire contre l’ »esprit Europe » (parce que si je ne sais toujours pas ce que l’expression galvaudée « esprit Canal » veut dire, j’ai bien saisi l’esprit Europe, à l’époque)… Un jour je préférais l’un, un jour l’autre. Les deux ont modelé mon…

Formation & passage de relais…

Dans le numéro de juin 2015 de la Lettre Pro de la Radio, la talentueuse Céline Da Costa, qui fait désormais la pluie et le beau temps le matin sur France Info, a eu la gentillesse de me désigner comme son Maître Yoda en radio. Ce qui ne pouvait que me faire très plaisir car, après autant d’années passées dans ce métier, voir que ceux et celles en qui j’ai cru ne déçoivent pas mes espérances et mettent à profit ce que nos rencontres ont pu leur apporter pour faire une radio que je n’ai jamais eu l’occasion de faire moi-même est quelque chose d’infiniment positif. J’ai reçu quelques jours plus tard,…

Radio France, les mauvaises réponses

Dans ce conflit qui s’éternise et tandis que la situation du Service Public radiophonique métropolitain se dégrade de plus en plus (nous en sommes à plus de 20 jours de grève au moment où j’écris ces lignes), on commence à lire ici ou là quelques articles que je ne peux m’empêcher de considérer comme nauséabonds. Alors comme ça, les gens de Radio France (enfin, certains seulement, d’ailleurs, pas les précaires !) sont des privilégiés (sic). Ils bénéficient d’avantages exorbitants (re-sic), etc… Autrement dit, même si ça n’est pas toujours explicitement écrit, ils abusent franchement et devraient au contraire accepter gentiment les plans d’économies qu’on veut leur imposer. Dans le même temps, tout…

Webradios de programme : que nous disent-elles de la radio de demain ?

Depuis plusieurs années maintenant, des professionnels de la radio développent des programmes particuliers, à la demande de clients (institutionnels, groupes industriels, etc…) à l’adresse d’un public de niche précis (employés, clients, administrés…). Pour séduire ces nouveaux publics, il nous faut utiliser notre savoir-faire radiophonique et l’appliquer à des contraintes particulières. Car la webradio, si elle a décuplé les tuyaux, nous a aussi imposé à nouveau le fil-à-la-patte dont la FM nous avait affranchis. Heureusement, il existe aussi des applications diverses, des réseaux sociaux, bref d’autres manières de toucher notre public en lui adressant nos programmes d’une nouvelle manière, en ne privilégiant peut-être plus toujours le flux. Ce sont autour de ces points…

Page 1 of 41234»