Angel Parra, la Révolution et le sourire

Angel Parra est décédé ce jour, à 73 ans. L’occasion de me souvenir d’aventures pré-radiophoniques… Angel Parra était le fils de Violetta Parra, grande figure de la musique chilienne. Sa sœur Isabel était l’épouse de Victor Jara, chanteur engagé auquel la junte militaire de Pinochet coupera les doigts pour l’empêcher de jouer de la guitare, avant de l’assassiner, deux jours après le coup d’état du 11 septembre 1973. Intellectuel, musicien, compositeur, chanteur, Angel mettra sa carrière entre parenthèse pour son engagement politique à l’arrivée du premier gouvernement de gauche, au Chili. Lors de son accession au pouvoir, le président Salvador Allende utilise les intellectuels qui le soutiennent pour expliquer sa politique au…

La Maladie de Sachs, Martin Winckler adapté sur France Culture

Parce que je suis quand même beau joueur, je vais une nouvelle fois louer les qualités d’une station dont l’actuelle directrice des programmes refuse seulement d’accuser réception d’un seul de mes mails. Mais là n’est point la question, mais bien à la qualité des intervenants qu’on peut y croiser. Martin Winckler est un être humain peu ordinaire. Médecin, humaniste, auteur au style parfois approximatif, il écrit pourtant des merveilles. Auteur polémique, il n’est pas particulièrement populaire au sein du Conseil de l’Ordre, quand il rappelle qu’un médecin n’est pas tout puissant, qu’il n’a pas tous les droits sur ses patients, notamment sur le corps des femmes. Voir à ce sujet son dernier…

La Radio : « Prière de laisser cet endroit dans l’état où vous l’avez trouvé en entrant »…

Depuis quelques jours, l’ensemble du petit milieu radiophonique twitte et partage sur tous les réseaux cet article du Figaro qui nous dit, ô divine surprise !, que le roi est tout nu et que les jeunes ont massivement déserté la radio.     Depuis 10 ans, fort de mon expérience bénévole auprès des lycéens de Radio Trousseau (1) et de mes activités professionnelles auprès de jeunes un peu partout sur cette planète (voir à ce sujet cet article récent), je crie sur les toits (mais les toits du désert, de toute évidence), ici ou dans La Lettre Pro de la Radio que ça va arriver, que c’est sur le point de nous…

Germaine Beaumont, écrivain et femme de radio

C’est grâce à une belle adaptation d’un de ses romans sur France Culture que j’ai fait ma plus belle découverte littéraire depuis des années. La Harpe Irlandaise, diffusée en décembre 2016 et écoutable/téléchargeable ici, fait partie d’un recueil de 3 romans consacrés à des femmes et des maisons. Shame on me : je ne connaissais pas Germaine Beaumont, dont j’ai peut-être entendu pourtant certaines fictions, gamin, à l’époque où elle coproduisait les Maîtres du Mystère, sur Paris Inter (oui, j’ai l’âge, no comment, merci…). Youtube en regorge. Gratuitement, contrairement à l’Ina. Et l’excellent blog Radio Fanch, auquel j’ai piqué une illustration, en parlait en 2014. Non contente d’avoir été une sacré personnalité,…